Acheter et vendre un van au Canada

Quand on part vivre, étudier ou en PVT au Canada, on peut en arriver à acheter un véhicule. C’était dans nos projets lorsque nous nous sommes envolés pour le Canada en Juin 2014 avec l’idée de faire un road trip et je dois dire que c’était une chose qui m’excitait autant qu’elle m’angoissait. Rien n’est insurmontable mais il vaut mieux savoir un certain nombre de choses et être un minimum préparé pour ne pas faire d’erreur, gagner du temps et tranquilliser son esprit quand on veut acheter et/ou vendre un van au Canada.

C’est pourquoi nous avons préparé cet article qui donne quelques conseils et surtout la marche à suivre pour acheter et vendre un véhicule au Canada. Nous ne prétendons pas être des experts en la matière et cela reflète avant tout notre expérience et notre vécu.

achat van Montreal

Trouver, acheter et immatriculer un van au Canada

Les recherches

ordinateur travailPour trouver la perle rare, il vous faudra du temps, beaucoup de temps mais surtout de la réactivité ! Il est indispensable d’avoir une adresse mail et surtout un numéro de téléphone portable. A Montréal, la demande est très forte et certaines annonces parues depuis quelques heures sont déjà obsolètes (surtout si c’est à la fin du printemps/début de l’été). Pour peu que vous soyez seulement le 2ème à appeler, c’est parfois déjà trop tard…

Il faut donc guetter sans relâche et sauter sur son téléphone dès que vous repérez un van qui vous intéresse. Voici des sites où vous trouverez sûrement votre bonheur :

Choisir

Nos conseils pour faire le bon choix :

Vérifiez le niveau de rouille, surtout sous le véhicule. Baissez-vous et vérifiez en détail, demandez aussi si le traitement anti-rouille a été fait régulièrement (tous les ans normalement) avec facture à l’appui. Au Québec, les routes sont salées en quantité folle et c’est très mauvais pour les voitures, il n’est pas rare de croiser des véhicules qui sont de vrais gruyères alors attention.

-Regardez et analysez toutes les factures et l’entretien réalisé. De la même manière que vous le feriez en France, assurez-vous que le véhicule a été entretenu et qu’il n’a pas de déformation ou de peinture suspecte. Inspectez aussi les différents éléments du véhicule pour voir s’ils fonctionnent (rétroviseur, sièges, essuie-glaces, phares, portes et coffre…) ainsi que les pneus.

Essayez-le, pas besoin d’aller très loin mais cela vous permettra de voir si tout fonctionne correctement (freinage, accélération, direction…)

inspection garage vanFaites inspecter le véhicule dans un garage. Si vous n’y connaissez rien, demandez au vendeur de réaliser une inspection sinon emmenez le véhicule vous-même (comptez environ $80/100 chez Canadian Tire par exemple). Vous vous dites sûrement que si vous payez et que vous n’achetez pas le véhicule, c’est de l’argent foutu en l’air mais dites vous qu’au moins vous aurez évité une grosse erreur qui vous aurait fait perdre bien plus d’argent !

Écoutez votre instinct !

L’achat et l’immatriculation

SAAQ immatriculation véhiculeL’avantage, c’est qu’au Canada, pour acheter un véhicule et pour beaucoup d’autres choses d’ailleurs on n’a pas besoin de faire une tonne de paperasse. Le vendeur remplit un cadre réservé à cet effet sur un document équivalent à notre carte grise et c’est fait ! Normalement, il est sensé se rendre à la SAAQ (Société d’Assurance Automobile du Québec) avec vous pour faire enregistrer la cession mais il peut aussi remplir une procuration qui l’en dispense. Le vendeur enlève sa plaque d’immatriculation, vous récupérez les clés et le véhicule est à vous mais vous ne pouvez pas encore circuler avec puisqu’il n’est pas immatriculé. Il faut donc vous rendre dans un point de service de la SAAQ, faire la queue et payer les frais ($360 dans notre cas). Les frais étant notamment calculés par rapport à la valeur du véhicule, certains déclarent un prix de vente moins élevé pour payer moins cher, libre à vous… Attention toutefois car ils se basent là-dessus pour vous indemniser en cas de sinistre donc si vous avez déclaré un montant peu élevé, vous serez moins remboursé. Les frais d’immatriculation sont à payer tous les ans à la date de votre anniversaire (sympa le cadeau !). A l’achat, vous règlerez donc des droits pour la période allant de la date d’achat jusqu’au mois de votre anniversaire.

On vous donnera une belle plaque d’immatriculation neuve tout de suite et vous n’aurez plus qu’à l’apposer à l’arrière de votre nouvelle acquisition !

immatriculation québec

Assurer votre van

Vous n’êtes pas obligé d’avoir déjà une assurance au moment où vous achetez le véhicule. Dans les frais que vous venez de payer à la SAAQ sont compris quelques jours pendant lesquels vous êtes couvert. Cela vous laisse le temps de « magasiner » des assureurs mais cela ne doit pas trop trainer.

Personnellement nous sommes passés par l’assurance Desjardins et nous en avons été satisfaits mais il faut dire que nous n’avons eu strictement aucun incident à signaler. A titre indicatif, nous payions environ $48 par mois pour un contrat qui nous couvrait bien.

CAA panne Canada

CAA

CAAEn complément de votre assurance classique et obligatoire, nous vous conseillons fortement de souscrire au programme CAA Québec. Il s’agit en quelque sorte d’une assurance qui couvre une personne pour son ou ses véhicule(s) et son principal intérêt, c’est l’assistance routière partout en Amérique du Nord. Il existe plusieurs types de contrat mais nous avions opté pour le CAA Plus à $156 pour un an. Autant être direct, nous n’avons jamais regretté d’avoir souscrit. Si vous comptez voyager à travers le Canada, faire beaucoup de kilomètres et que votre van n’est pas neuf, on vous conseille vivement d’adhérer car les frais de dépannage et de remorquage chiffrent très vite. Vous aurez droit à 4 appels par an pour l’assistance et plein d’avantages et de rabais (pour info, nous les avons appelés 3 fois en un an).

Vendre un van au Canada

post-it-note-for-saleAyant terminé notre road trip en Colombie-Britannique, c’est dans cette province que nous avons revendu notre van. Si vous le revendez au Québec, il vous suffira d’appliquer la même démarche que lors de l’achat mais en sens inverse sinon, voici comment ça se passe.

Si vous comptez revendre votre véhicule en dehors de la province d’achat, sachez que vous devrez passer une inspection pour prouver que celui-ci est en bon état. L’inspection peut être réalisée dans la plupart des garages mais lorsqu’il s’agit d’un véhicule venant de l’Est du pays, l’inspection passe rarement à cause de la rouille (à moins qu’il ne soit récent). Dans l’Ouest et le Centre du Canada, les routes sont peu salées et le phénomène de corrosion moins présent ; du coup, ils n’aiment pas trop les véhicules qui viennent de la côte Est… Même pour la revente, ça peut être un frein.

vendre van canadaVous pouvez aussi vendre votre van sans inspection et noter sur le certificat de vente qu’il est « vendu en l’état » (« sold as is » en anglais). Vous en tirerez certainement moins d’argent mais vous vous éviterez des complications, à vous de voir.

Pour récupérer le formulaire de vente appelé « Transfer/Tax Form » rendez-vous chez ICBC (Insurance Corporation of British Columbia) puis remplissez tranquillement le document avec le vendeur lors de la transaction. Ensuite, envoyez un courrier à la SAAQ pour leur indiquer que le véhicule est vendu (joignez une copie du formulaire de vente) et demandez le remboursement des frais d’immatriculation pour la période entre la vente et le mois de renouvellement. Pensez enfin à appeler l’assurance pour résilier votre contrat.

Comment payer ou se faire payer ?

argent canadienComme en France, plusieurs moyens existent. L’argent liquide ne représente pas un moyen très sûr mais si vous n’avez pas de compte bancaire, cela peut être le seul moyen en votre possession alors pensez à demander au moins un justificatif (un reçu ou un papier libre avec une preuve du paiement et vos signatures par exemple).

La solution que nous avions choisie était la traite bancaire ce qui équivaut à notre chèque de banque. Dans certains cas, ça a un coût mais c’est plus sûr, la banque édite un chèque pour le destinataire de votre choix et du montant que vous lui indiquez. Vous n’avez plus qu’à l’apporter au vendeur qui pourra la déposer sur son compte et encaisser l’argent très rapidement. Si vous avez un chéquier, vous pouvez aussi faire un simple chèque mais ça n’était pas notre cas. Si vous vous faites payer, évitez le chèque classique qui peut être annulé par son propriétaire.

Pour aller plus loin, visitez le dossier du site de pvtistes.net en cliquant ici

Si vous avez des questions n’hésitez pas à les poser en commentaire de cet article, si on a les réponses, on vous aidera du mieux qu’on peut.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Incoming search terms:

  • achat van au canada occasion (4)
  • Van a vendre Vancouver (2)
  • achat van a vancouver (1)
  • van à vendre (1)

16 commentaires

  1. De très bonnes infos! Super et merci 🙂

  2. Bonjour, as tu une idée de comment cela se passe si l’on achète un van au canada, mais que l’on quitte le pays pour traverser le continent américains, et que l’on ne revient plus au canada?

    • Bonjour !
      Comment ça se passe à quel niveau ? Au niveau de l’assurance ? Ou pour la revente ?
      Donnes nous plus de détails et on tachera de t’aider du mieux qu’on peut 😉

      • Bonjour, je risque d’être dans le même cas, avec un achat au Canada mais une revente en Argentine.. Comment la vente peut-elle se faire et suis-je assurée même dans les autres pays que le Canada ?

        • Bonjour Charline,
          je n’ai aucune idée de comment se passe une vente en Argentine mais tu peux surement te renseigner d’ores et déjà sur internet » Pour ce qui est de l’assurance, je pense qu’il suffit de préciser ton projet à la compagnie d’assurance qui te demandera certainement comme à nous combien de temps tu comptes passer à l’extérieur du pays.
          Bon voyage et bonne route !

  3. Bonjour Céline, même question que Bour, je compte acheter un van à Montréal et aimerait le revendre en Californie. As tu des infos à ce niveau ? Est il possible de vendre un véhicule immatriculé à la base au Canada ailleurs que là bas ?
    Merci à toi

    • Bonjour Antoine et désolée pour le délai…
      Je n’ai malheureusement aucune info à ce sujet car nous n’avons pas revendu notre van aux USA. Je pense que c’est possible sans souci par contre je n’ai aucune idée de la marche à suivre. Bonne continuation

  4. Hello ! Super récapitulatif ! Je viens appuyer tout ce qui est dit car nous avons voyagé en 2015 comme ça.
    Van acheter au Québec, puis 3 mois aux USA puis revendu à Vancouver. Beaucoup d’incertitude quand on se lance dans l’aventure mais comme quoi tout est possible !

    • Merci pour ton commentaire Virgil, quel voyage hein ?! On en ressort différent…
      Les incertitudes ça fait parti du deal mais c’est aussi ce qui rend l’aventure encore plus incroyable et forte en sensation, je pense que tu sera d’accord avec moi sur ce point, bons voyages !

  5. salut salut!!
    merci pour les infos, on se prépare à un petit road trip d’un mois en colombie britannique et on aimerais s’acheter un véhicule d’occasion pour faire pas mal de route, est-ce que ça vaut le coup pour un mois?? départ vancouver, kamlooops,monter un peu plus au nord et redescendre par la région d’okanagan lake, et retour vancouver… il faut une adresse fixe là-bas pour s’assurer? est-ce qu’on peu s’assurer pour un mois seulement? sinon on pensait au stop, mais on est avec notre toutoute :)… merci d’avance pour vos réponses!
    Jae et Gaël

    • Hey salut ! Joli projet en perspective ! C’est difficile de savoir si ça vaut le coup, je n’ai aucune idée de combien coûte une location de van pour comparer mais je peux vous dire qu’il faut tout prendre en compte : combien de temps allez vous mettre à trouver le véhicule et à le revendre, le prix de l’assurance (cher en C-B), le prix de l’immatriculation (12% de taxes sur le prix de vente + les plaques),etc… Je pense qu’il y a toujours moyen de s’arranger pour l’adresse, vous pouvez mettre une adresse quelconque comme une auberge de jeunesse par exemple. Il me semble que vous pouvez vous assurer pour un mois.

  6. Hello, nous avons acheté notre van au Québec et souhaitons le revendre à Vancouver où nous sommes actuellement. Si j’ai bien compris l’inspection de sortir de province n’est pas obligatoire pour la revente ? Il suffit juste de remplir le formulaire de vente et d’aller à ICBC ?
    Merci ! 🙂

    • Hello Camille, je pense qu’on s’est parlé au téléphone au sujet de votre van. Bons voyages ! PS : tu vois le commentaire avait marché mais je suis plus efficace par Facebook haha…

  7. Bonjour !
    Je voulais savoir c’étais difficile de trouver des acheteurs pour votre van en Colombie-Britannique, nous voulons partir du Québec et finir le road trip en BC, mais j’ai peur que nous ne trouvions pas d’acheteur là-bas !

    Merci !

    • Bonjour ! Disons que c’était pas simple sans l’inspection mais sinon je pense que c’est pas difficile du tout ! Il y a certainement plus d’acheteurs potentiels au printemps ou en été je pense mais c’est tout. Y a pas d’inquiétude à avoir 😉

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

CommentLuv badge