PVT Canada 2014 : Premiers pas

Voilà une semaine que nous avons foulé le sol canadien pour profiter de notre Permis Vacances Travail !
On vous a donc préparé un article qui essaie de résumer cette semaine bien dense depuis notre départ de Marseille.

Dimanche 22 Juin

2 voitures, 7 personnes, 80kg de bagage dans le coffre de la voiture pour un véritable convoi vers l’aéroport de Marignane.

Après quelques derniers au revoir, de jolies paroles échangées, plein d’embrassades et quelques larmes versées, nous prenons la direction de la salle d’embarquement et sentons l’excitation monter peu à peu.

En montant dans l’avion on entend nos premiers mots saupoudrés d’accent québécois et ça fait chaud au cœur ! Petit moment d’émotion….

Le vol se passe à merveille (malgré une paire d’écouteurs cassée dans le siège de l’avion…) quand tout à coup, la voix d’une des hôtesses de l’air retentit dans tout l’avion par le biais du micro et réclame qu’une certaine « Céline Quintin se rende à l’avant de l’appareil ».

« Mais, mais, mais… qu’est-ce qu’on me veut ?……. » Direction l’avant de l’avion sous le regard interrogateur de la plupart des passagers et là, l’hôtesse :

j’aurai bien pu aller magasiner avec mais je préfère vous la rendre !…

En tendant la carte bleue de l’intéressée. Oh ben merde, ça commence bien !!

1ère mission : récupérer notre PVT Canada à l’immigration

Arrivés à l’aéroport de Montréal, on se presse pour sortir de l’avion parce qu’on sait qu’on en a pour un moment à l’immigration alors autant faire en sorte de passer le premier contrôle le plus rapidement possible.

Coup de bol, on passe rapidement et on nous invite à rejoindre la salle d’attente de l’immigration en nous attribuant le numéro 27. On rentre dans la salle et là, c’est le numéro 10 qui est affiché… Les quelques agents présents tapotent sur leurs claviers ou discutent entre eux mais personne n’a l’air d’être en train de passer. Bon ok les gars, on a compris : on en a pour un bon moment quoi !…

On se laisse aller à faire des pronostics et surtout on s’inquiète de savoir si nos bagages seront encore là à la sortie. Après environ une heure d’attente et de stress, ça vient enfin à notre tour alors on s’avance, on présente tous les documents et en fait la douanière prend notre passeport, jette juste un œil à notre attestation d’assurance, nous pose quelques questions et imprime le fameux PVT Canada (Permis Vacances Travail). Waouh quelle chance !! On descend enfin récupérer nos bagages qui ont l’air tout paumés sur le carrousel inanimé et on sort de l’aéroport tellement heureux.

On retire un peu d’argent et on appelle les copains de Couchsurfing pour vérifier qu’ils sont bien chez eux. On hésite un moment mais vu le barda qu’on se traine on se paye le grand luxe de prendre un taxi jusqu’à chez eux où on passera la soirée avant de nous rendre dans l’appartement où on a réservé une chambre en colocation.

Lundi 23 Juin

Après une bonne nuit de sommeil, on se lève tranquillement avec la ferme intention de ne pas se brusquer et de profiter de la belle journée qui s’annonce sur Montréal.

On part donc dans la matinée accompagnés de notre hôte pour une rapide visite du quartier puis on se sépare. On continue ensuite notre balade dans le cœur du Mile End puis on se dirige vers le plateau Mont-Royal parce que d’une part on aime ce quartier mais aussi parce qu’on salive depuis plusieurs mois à l’idée de manger un bon bagel chez St Viateur.

On va ensuite se poser sur les fauteuils géants du Mont Royal dans un square un peu plus loin pour digérer tout ça au soleil.

Plus tard, on décide de manger un yaourt glacé sur l’avenue Mont-Royal, chez Yeh !

Nos pas nous amènent ensuite au sud de l’île, au bord du canal Lachine. On ne connaissait qu’une petite partie mais on s’était promis d’y revenir alors on a tenu notre promesse. C’est un endroit très agréable pour promener ou faire du vélo.

On écourte la journée en rentrant tôt à l’appartement parce que le décalage horaire se fait un peu sentir et qu’on a quand même pas mal marché.

Mardi 24 Juin

Il pleut sur Montréal mais ça, c’était prévu. On avait fait exprès de sortir la veille pour pouvoir entamer les démarches mardi puisqu’il pleuvait. Le hic, c’est qu’en se renseignant sur les heures d’ouverture des différents endroits où nous devions nous rendre, on se rend compte que tout est fermé parce que c’est la Saint Jean autrement dit, « la fête nationale du Québec » (ne nous demandez pas pourquoi « nationale » alors qu’il s’agit d’une province, on a pas saisi).

Bon bah, c’est l’métier qui rentre ! On verra ça demain, pas l’choix…

Du coup, on se retrouve une bonne partie de la journée à la maison, bloqués pour nos démarches et en plus il fait un temps pourri.

Le soir, la pluie a l’air de se calmer alors on décide de sortir de notre tanière pour nous rendre vers le Parc Olympique où est organisé un gros spectacle à l’occasion de la fête du Québec. On nous a prévenu que c’était vraiment un gros spectacle avec plein de chanteurs québécois assez connus retransmis à la télé et que ça n’a que peu d’intérêt mais on a envie d’aller voir quand même (surtout que nous, les artistes en question on les connait pas vraiment).

Finalement, c’est pas franchement notre style musical mais ça se laisse écouter et surtout il y a des chansons québécoises vraiment drôles ! On a vraiment bien tripé sur celle-là :

Et on a bien aimé ça, c’est tellement nul que c’en est marrant :

En plus, il y avait même un prompteur (télévision oblige) donc ça nous aidait bien à comprendre certaines phrases… La pluie n’a pas cessé un instant pendant tout le temps du spectacle, heureusement qu’on avait prévu les parapluies, chaussures de rando et K-Way !

Tout le monde ne pouvait pas en dire autant et pour certains, c’était plus la fête de la boue qu’autre chose.

Mercredi 25 Juin

Plus d’excuse pour se la couler douce ! On est pas en vacances non plus hein. On se lève tôt et on part à pieds jusqu’au Centre Service Canada le plus proche pour obtenir un Numéro d’Assurance Sociale qui nous permet d’être enregistré et qui est obligatoire pour faire bon nombre de choses comme travailler par exemple.

L’affaire est vite réglée et on rentre vers chez nous pour commencer à démarcher les banques du quartier. Prochaine étape : ouvrir un compte en banque !

Pour ça, on s’arme de patience et on débarque dans 4 banques différentes (on avait profité de notre mardi pluvieux pour dégrossir le boulot), on pose environ 4 millions de questions, on prend rendez-vous pour plus tard et on compare. Finalement, on a choisi la RBC Royal Bank of Canada et on reprend rendez-vous le lendemain pour finaliser la chose.
Le soir, on invite nos amis rencontrés en Couchsurfing au mois de septembre pour un petit diner à l’appartement.

Jeudi 26 Juin

Il refait beau à Montréal ! On traine un peu à l’appart en cherchant des annonces de van et on en profite pour faire quelques photos de là où on vit pour garder des souvenirs et vous les montrer. Ça fera l’objet d’un article très prochainement.

Cet après-midi là on a de nouveau rendez-vous à la banque. On ressort de là 2 heures plus tard avec un compte en banque et 2 cartes bancaires provisoires. On repart dare-dare parce qu’on a 3 rendez-vous pour voir des vans et qu’on doit se rendre au centre ville ensuite pour le concert de Woodkid en ouverture du festival de Jazz.

Après la visite du 2ème van, on se paume dans les rues de Montréal et on prend vachement de retard… Du coup, on arrive avec beaucoup de retard au rendez-vous avec l’ancien chef de Fabrice, Cyrille et il n’y a plus personne. Comme on pas de téléphone portable, on est comme des couillons donc on attend un moment en profitant de la foule du concert. On se rabat sur un genre de restaurant où on sert des sandwichs au homard puis on remonte à la maison.

072515_1209_Premierspas18.jpg

072515_1209_Premierspas19.jpg

Vendredi 27 Juin

On se réveille avec la ferme intention de partir à la chasse aux forfaits téléphoniques !
Notre ventre crie famine alors on s’arrête manger quelques empanadas et quesadillas un peu plus loin à « la Chilenita » qu’on a découvert par hasard et pour lequel on avait lu de bonnes critiques sur le site de Seth et Lise.

072515_1209_Premierspas24.jpg

On se dirige ensuite vers l’avenue Mont Royal car notre nouvelle banquière nous avait parlé d’un magasin à cet endroit. On prend les renseignements auprès des vendeurs qui ont l’air tellement motivés qu’on décide de magasiner les autres opérateurs. On marche donc en direction de l’avenue Saint Laurent.
Cette avenue est super cool avec plein de boutiques de fripe vintage, des galeries d’artiste et autres restaurants. Les abords de l’avenue sont constellés de graffitis plus beaux les uns que les autres. Pour voir notre article à ce sujet, cliquez ici

072515_1209_Premierspas25.jpg

072515_1209_Premierspas27.jpg

072515_1209_Premierspas28.jpg

072515_1209_Premierspas29.jpg

072515_1209_Premierspas30.jpg

072515_1209_Premierspas31.jpg

On t’a vu derrière ton rideau de saucisses !

072515_1209_Premierspas32.jpg

072515_1209_Premierspas34.jpg

En arrivant sur la rue Sainte Catherine, on trouve notre bonheur chez Public Mobile. On prend donc une carte SIM chez eux et on sort de là contents d’avoir rayé un autre truc sur notre liste ! En se baladant, on entre dans le quartier du « Village » c’est à dire le quartier gay de Montréal. La rue, interdite à la circulation pour l’été, s’est parée de rose. Avec la chaleur ambiante et quelques kilomètres dans les jambes, nous cherchons un endroit où étancher notre soif au milieu des clubs de strip tease pour homme et autres « saunas sans concession »…

072515_1209_Premierspas35.jpg

On finit ensuite la journée en haut du Mont Royal où on prépare un timelapse à la tombée de la nuit.

Samedi 28 Juin

On continue nos recherches de van le matin et on prévoit un pique nique avec nos amis montréalais le midi au parc Jeanne Mance. On prépare donc des sandwichs et quelques fruits frais puis on attend des nouvelles puisqu’ils attendent la fin du match mais ça s’éternise et ça risque fort de tomber à l’eau alors, qu’à cela ne tienne, on fera notre pique nique quand même !

On est loin d’être les seuls à avoir eu la même idée ! Il faut dire que l’endroit est tellement sympa malgré qu’on soit en pleine ville que c’est une invitation à la flemmardise.

En rentrant, on passe par la forêt, puis dans un quartier où on se croirait à Wisteria Lane…

On passera la soirée chez Cyrille (l’ancien chef de Fabrice) et on rentrera en traversant le quartier gay à 4h du mat’ au moment de la sortie des boites. On a vu en vrac : des mecs bourrés qui se tapaient sur la gueule, deux gros blacks qui se roulaient un patin dans un coin, un mec sous « on sait pas quoi » qui hurlait sur les gens dans la rue, des filles pas vraiment beaucoup habillées qui titubaient, un mec qui avait l’air de se parler à lui-même en gigotant les bras… et on en oublie sûrement !

Dimanche 29 Juin

On se lève un peu tard et notre seul impératif de la journée, c’est notre rendez-vous pour voir un van. On prend donc le métro jusqu’à Joliette et une fois la visite terminée, on en profite pour faire un tour dans ce quartier qu’on ne connait pas. On reprend ensuite le métro et on file à la place des arts pour manger un bout (on voulait comparer les sandwichs au homard de Subway avec celui de l’autre soir) et profiter du festival de Jazz qui bat son plein.

072515_1209_Premierspas47.jpg

On croise de drôles d’oiseaux…

En sortant du métro le plus proche de chez nous, on passe devant un bar qui brasse ses propres bières et qui nous fait de l’œil depuis quelques jours (Dieu du Ciel) donc on décide d’y prendre un verre et de rentrer tranquillement.

Ainsi s’achève cette première semaine montréalaise riche en découvertes, en démarches et en perspectives…

PS : IL FAIT TROP CHAUD !! VIVEMENT L’HIVER !!! hahaha

Rendez-vous sur Hellocoton !

Incoming search terms:

  • larme festival sousaphone images (1)

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

CommentLuv badge